AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bessie Smith : l'impératrice du Blues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bloomers
Mega bavard


Nombre de messages : 458
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 03/12/2004

MessageSujet: Bessie Smith : l'impératrice du Blues   Mar 28 Déc à 10:52



Née on ne sait pas vraiment quel jour de 1894 (parce qu'en ce temps là, les bureaux administratifs ne s'interressent pas vraiment à leur population noire), Bessie quitte un beau matin son père ouvrier, sa famille de 7 enfants où l'on à pas tous les jours à manger et suit la route des Rabbitt Foot Minstrels.

La légende dit que cette illustre compagnie minstrel se serait arrêtée à Chattanooga, la ville natale de Bessie (Tennessee), que Ma Rainey (la toute première chanteuse de blues) aurait repéré la jeune fille et l'aurait presque kidnappée, couvée de ses yeux jaloux. Et puis, le jeune espoir serait reparti vers la ville.

Bessie à un teint de vanille pure, très sombre, et les blancs qui préfèrent les nuances caramélisées lui refusent souvent l'entrée des théatres.

Mince, elle prend à son tour une forme généreuse, aux yeux en Amande, les lèvres gourmandes, le visage imprégné d'une lumière peu commune.
Et pourtant, celle qui sera promue "Impératrice du Blues" et entrera dans la légende doit patienter avant de toucher au sommet.

Au début des années 20, le chef d'orchestre Perry Brandford tente de convaincre l'industrie phonographique blanche qu'il existe un vaste public noir demandeur et donc un immense marché à conquérir. La chance lui sourit : La jeune chanteuse blanche Sophie Tucker tombe malade, et il parvient à imposer, en remplacement, Mamie Smith. Une artiste populaire noire, vedette de la revue musicale "Maid Of Harlem".
Le 14 janvier 1920, elle enregistre le premier disque de Blues, "Crazy Blues". Le parie s'avère payant, et le titre se vend à plus de 75.000 éxemplaires.

Fortes de leur succès, les têtes chercheuses de l'industrie phonographique se mettent à débusquer toutes les chanteuses "africaines-américaines" à travers le vieux Sud...
Les uns publient des annonces locales dans les journaux de province, les autres couvrent les murs d'appels, installent des studios de fortune sur les places des villages...

Pendant le mois de mai 1921, la maison de disque "Cygne Noir" voit le jour. Voué dans un premier temps au artistes religieux noirs (Gospel, Sermons, Chant spirituels...), elle devient bientôt essentiellement Blues pour satisfaire à la demande.

Au millieu de cette effervescence, Bessie Smith a du mal à se frayer un chemin. Elle attire l'attention des "découvreur de talents" mais certains la jugent trop sombre, trop grossière.

Il faut attendre 1923 pour entendre le premier microsillon de Bessie et voir son étoile enfin briller au sommet..."Gulf Coast Blues", " Bleeding Hearted Blues", "Lady Luck Blues", et ce "Back Water Blues" où elle évoque avec douleur les crues de 1927, quand le Mississippi laissera 200.000 villageois sans abri...

Bessie Smith mène sa carrière avec éclat. Accro au gin, le verbe haut, elle manifeste une jalousie excessive et une générosité tout aussi démesurée.
Bessie n'a peur de rien, ni de personne...elle n'hésite pas à frapper les hommes trop entreprenant, défient des membres du Ku Klux Klan, les insultent, chassent plusieurs de ces fantômes qui rôde autour de sa maison.

Seul un coup du sort brisera ce caractère, un jour torride de 1937 : la voiture dans laquelle elle voyage se retourne sur une route du sud, non loin de Clarckdale. Ejecté, le bras arraché, elle saigne abondament et meurt quelques heures plus tard...

Selon la légende, Les "blancs" aurait refusé de la soigner, les proches de Bessie auraient donc cherché en catastrophe un hopital "africain-américain", perdant de précieuse secondes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blueslegends.forumactif.com
 
Bessie Smith : l'impératrice du Blues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bessie SMITH - Blues Queen 1925
» Bessie Smith
» Présentation de l'Impératrice Sissi
» Prewar, époque 1920–1932: The "Classic" Years
» Leonie Rysanek

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Blues et Rock'n'Roll :: Artistes...-
Sauter vers: