AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mick Taylor, un Guitar- Hero oublié.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bouly
Giga bavard


Nombre de messages : 744
Age : 38
Date d'inscription : 28/11/2004

MessageSujet: Mick Taylor, un Guitar- Hero oublié.   Dim 20 Fév à 20:02

Mick Taylor est un des guitaristes les plus sous estimés et l’un des moins connu du grand publique. Ce prodige de la 6 cordes intégra très jeunes des groupes mythiques comme les Bluesbreakers où il succéda à Eric Clapton et Peter Green ainsi que les Rolling Stones où il succéda à Brian Jones. Ce fin mélodiste doté d’une grande richesse rythmique avec un touché de velour aérien inspiré par le jazz et le blues, un vrai guitar hero trop peu connu.




Michael Kevin Taylor est né le 17 Janvier 1949 à Welwyn Garden City, Angleterre. Il a grandi à Hartfield sans la banlieue de Londres. Mick découvrit la guitare à l’âge de 9 ans.
Il s’intéressa aux rock après que ses parents lui firent découvrir Bill Haley & The Comets, c’est à ce moment que son envie de jouer en groupe se fit sentir.

Pendant son adolescence, Mick joua dans plusieurs groupes rock comme The Juniors et The Gods. En 1967, John Mayall choisit d’intégrer Mick Taylor au sein de de son groupe The Bluesbreakers pour remplacer Peter Green parti pour fonder The Fleetwood Mac. Le jeune prodige n’est alors agé que de 18 ans.

Taylor tourna aux USA avec les Bluesbreakers et fit son apparition sur des albums tels que Bare Wires et Blues From Laurel Canyon (1968). En 1969, il accepte la proposition des Rolling Stones pour remplacer Brian Jones devenu l’ombre de lui même, Jones mourut peu de temps après, Mick Taylor devient ainsi le nouveau guitariste soliste des Stones. A cette époque les Stones ont déjà le statut d’un des plus grands groupes de rock avec notamment l’un de leurs meilleurs disques, Beggar’s Banquet (1968). Mais Taylor ajouta très rapidement une nouvelle dimension au son des Stones avec son style guitaristique très aérien lors des tournées légendaire de l’apogée scénique des Rolling Stones de 1969 à 1974. Sa première apparition en studio pour le compte des Stones se fait en 1970 sur quelques titres de l’excellent Let It Bleed, et sur le disque live Get Yer Ya-Ya’s Out (1970).

Sticky Fingers (1971) est le premier disque des Stones où Mick Taylor est présent sur l’intégralité de l’enregistrement. Mick y grave des soli de guitares légendaires avec son célèbre effet de vibrato et ses phrasés bluesy comme le magnifique solo de « Sway », ce titre fut quasiment composé par lui mais le duo infernal Jagger/Richards n’a pas daigné le créditer. On retrouve aussi son touché de guitare aérien très blues/jazz à la manière de Carlos Santana de la grande période, sur le morceaux Can’t You Hear Me Knocking, encore un solo de guitare de toute beauté. Sur l’un des classiques des Stones, le double album Exile On Main Street (1972), Taylor co-écrit « Ventilator Blues » et continue toujours d’ajouter son style de guitare bluesy sur des morceaux comme « All Down The Line » ou « Soul Survivor ».

C’est, Taylor qui joue de la wahwah sur le hit « (Doo Doo Doo Doo Doo) Heartbreaker » sur l’abum Goats Head Soup (1973), on peut aussi apprécier la qualité de son touché mélodique sur des ballades tel que « Winter ». Le dernier disque où apparaitra Mick Taylor en tant que Rolling Stones est l’album It’s Only Rock’n Roll, avec notamment le long solo coloré jazz sur « Time Waits For No One ».

Peu après la sortie de It’s Only Rock’n Roll, Taylor quitte les Stones, la vérité sur son départ ne sera jamais connu, toutes les hypothèses ont été proposées, incompatibilité d’humeur avec Richards, ou encore le fait qu’il n’est jamais réussi à encaisser le train de vie des Stones, à cet époque les Stones c’est tournée incessante et sexe, drogues & rock’n roll. Mick Taylor sera remplacé par l’ancien Faces Ron Wood, son départ fit disparaître ce petit quelque chose de magique qui émanait des Stones. Mais Ron lui apporta autre chose, étant ami à la fois de Jagger et Richards, il apporta la bonne humeur et la cohésion qui fait que les Stones sont toujours sur le devant de la scènes après 30 ans d’existence. Ron Wood était un vrai Stones avant même d’avoir intégré le groupe.

En 1975, Taylor voyagea à travers l’Europe avec le groupe de Jack Bruce, ancien leader et bassiste de Cream. 4 ans après il enregistra son premier album solo Mick Taylor, un disque de jazz fusion qui ne connut pas le succès dans une période où le punk dominait les charts. Ensuite au début des 80’s, il tourna avec Alvin Lee Band (ex leader et guitariste de Ten Years After). Ensuite il fit quelques apparitions avec les Bluesbreakers lors de leur reformation. En 1983 il enregistra quelques titres sur l’album Infidels de Bob Dylan et participa aux tournées au coté du légendaire songwritter. A la fin des 80’s, il forma plusieurs groupes de courte vie qui jouaient du blues/rock dans les clubs de l’Est des USA.

Il enregistra un disque live Stanger in This Town et en 1989 il fut introduit avec Stones dans le Hall of Fame du Rock’n Roll. Au début des 90’s, il partit à Los Angeles et travailla avec Carla Olson, The Jimmy Woods Band et d’autres groupes. Au milieu des années 90, il retourna en Angleterre pour jouer dans les festivals de blues. En 1998, il enregistra un autre disque A Stones Throw et commença une tournée de concerts en 1999.
To be continued…

Je viens de vous présenter un de mes guitaristes préférés, ne connaissant pas tout, je me suis inspiré d’une bio en anglais, donc si vous avez d’autres choses sur Mick, où si vous avez trouvé des erreurs je serais heureux que vous me la fassiez savoir.

ps : j'ai du oublié de corriger quelques fautes d'orthographes, enfin j'espère pas trop. Laughing

_________________

Oranger Fou !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.guitariste.com/forums/amplification,tout-sur-les-ampl
bloomers
Mega bavard


Nombre de messages : 458
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 03/12/2004

MessageSujet: Re: Mick Taylor, un Guitar- Hero oublié.   Lun 21 Fév à 9:07

bouly a écrit:
Mick Taylor est un des guitaristes les plus sous estimés et l’un des moins connu du grand publique. Ce prodige de la 6 cordes intégra très jeunes des groupes mythiques comme les Bluesbreakers où il succéda à Eric Clapton et Peter Green ainsi que les Rolling Stones où il succéda à Brian Jones. Ce fin mélodiste doté d’une grande richesse rythmique avec un touché de velour aérien inspiré par le jazz et le blues, un vrai guitar hero trop peu connu.




Michael Kevin Taylor est né le 17 Janvier 1949 à Welwyn Garden City, Angleterre. Il a grandi à Hartfield sans la banlieue de Londres. Mick découvrit la guitare à l’âge de 9 ans.
Il s’intéressa aux rock après que ses parents lui firent découvrir Bill Haley & The Comets, c’est à ce moment que son envie de jouer en groupe se fit sentir.

Pendant son adolescence, Mick joua dans plusieurs groupes rock comme The Juniors et The Gods. En 1967, John Mayall choisit d’intégrer Mick Taylor au sein de de son groupe The Bluesbreakers pour remplacer Peter Green parti pour fonder The Fleetwood Mac. Le jeune prodige n’est alors agé que de 18 ans.

Taylor tourna aux USA avec les Bluesbreakers et fit son apparition sur des albums tels que Crusade 1967 Bare Wires et Blues From Laurel Canyon (1968). En 1969, il accepte la proposition des Rolling Stones pour remplacer Brian Jones devenu l’ombre de lui même, Jones mourut peu de temps après, Mick Taylor devient ainsi le nouveau guitariste soliste des Stones. A cette époque les Stones ont déjà le statut d’un des plus grands groupes de rock avec notamment l’un de leurs meilleurs disques, Beggar’s Banquet (1968). Mais Taylor ajouta très rapidement une nouvelle dimension au son des Stones avec son style guitaristique très aérien lors des tournées légendaire de l’apogée scénique des Rolling Stones de 1969 à 1974. Sa première apparition en studio pour le compte des Stones se fait en 1970 sur quelques titres de l’excellent Let It Bleed, et sur le disque live Get Yer Ya-Ya’s Out (1970).

Sticky Fingers (1971) est le premier disque des Stones où Mick Taylor est présent sur l’intégralité de l’enregistrement. Mick y grave des soli de guitares légendaires avec son célèbre effet de vibrato et ses phrasés bluesy comme le magnifique solo de « Sway », ce titre fut quasiment composé par lui mais le duo infernal Jagger/Richards n’a pas daigné le créditer. On retrouve aussi son touché de guitare aérien très blues/jazz à la manière de Carlos Santana de la grande période, sur le morceaux Can’t You Hear Me Knocking, encore un solo de guitare de toute beauté. Sur l’un des classiques des Stones, le double album Exile On Main Street (1972), Taylor co-écrit « Ventilator Blues » et continue toujours d’ajouter son style de guitare bluesy sur des morceaux comme « All Down The Line » ou « Soul Survivor ».

C’est, Taylor qui joue de la wahwah sur le hit « (Doo Doo Doo Doo Doo) Heartbreaker » sur l’abum Goats Head Soup (1973), on peut aussi apprécier la qualité de son touché mélodique sur des ballades tel que « Winter ». Le dernier disque où apparaitra Mick Taylor en tant que Rolling Stones est l’album It’s Only Rock’n Roll, avec notamment le long solo coloré jazz sur « Time Waits For No One ».

Peu après la sortie de It’s Only Rock’n Roll, Taylor quitte les Stones, la vérité sur son départ ne sera jamais connu, toutes les hypothèses ont été proposées, incompatibilité d’humeur avec Richards, ou encore le fait qu’il n’est jamais réussi à encaisser le train de vie des Stones, à cet époque les Stones c’est tournée incessante et sexe, drogues & rock’n roll. Mick Taylor sera remplacé par l’ancien Faces Ron Wood, son départ fit disparaître ce petit quelque chose de magique qui émanait des Stones. Mais Ron lui apporta autre chose, étant ami à la fois de Jagger et Richards, il apporta la bonne humeur et la cohésion qui fait que les Stones sont toujours sur le devant de la scènes après 30 ans d’existence. Ron Wood était un vrai Stones avant même d’avoir intégré le groupe.

Les raisons :

Incompatibilité d'humeur > il ne peut placer aucune composition personnelle...elles sont automatiquement crédité Jagger/Richards

Drogue > Mick Taylor quitte les Stones complètement accro à l'héro...


En 1975, Taylor voyagea à travers l’Europe avec le groupe de Jack Bruce, ancien leader et bassiste de Cream. 4 ans après il enregistra son premier album solo Mick Taylor, un disque de jazz fusion qui ne connut pas le succès dans une période où le punk dominait les charts. Ensuite au début des 80’s, il tourna avec Alvin Lee Band (ex leader et guitariste de Ten Years After). Ensuite il fit quelques apparitions avec les Bluesbreakers lors de leur reformation. En 1983 il enregistra quelques titres sur l’album Infidels de Bob Dylan et participa aux tournées au coté du légendaire songwritter. A la fin des 80’s, il forma plusieurs groupes de courte vie qui jouaient du blues/rock dans les clubs de l’Est des USA.

Il enregistra un disque live Stanger in This Town et en 1989 il fut introduit avec Stones dans le Hall of Fame du Rock’n Roll. Au début des 90’s, il partit à Los Angeles et travailla avec Carla Olson, The Jimmy Woods Band et d’autres groupes. Au milieu des années 90, il retourna en Angleterre pour jouer dans les festivals de blues. En 1998, il enregistra un autre disque A Stones Throw et commença une tournée de concerts en 1999.
To be continued…

Je viens de vous présenter un de mes guitaristes préférés, ne connaissant pas tout, je me suis inspiré d’une bio en anglais, donc si vous avez d’autres choses sur Mick, où si vous avez trouvé des erreurs je serais heureux que vous me la fassiez savoir.

ps : j'ai du oublié de corriger quelques fautes d'orthographes, enfin j'espère pas trop. Laughing

BRAVO BOULY ... cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blueslegends.forumactif.com
centaur
Super bavard


Nombre de messages : 108
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 05/01/2005

MessageSujet: Re: Mick Taylor, un Guitar- Hero oublié.   Lun 21 Fév à 10:04

+ 1 Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vintage_tof
Supra bavard


Nombre de messages : 248
Localisation : Boulogne-sur-mer
Date d'inscription : 25/01/2005

MessageSujet: Re: Mick Taylor, un Guitar- Hero oublié.   Lun 21 Fév à 11:32

Superbe bio bouly!! La traduction est excellente Wink . Le guitariste des stones que j'ai préféré! Celui de la tres grande époque!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bouly
Giga bavard


Nombre de messages : 744
Age : 38
Date d'inscription : 28/11/2004

MessageSujet: Re: Mick Taylor, un Guitar- Hero oublié.   Lun 21 Fév à 12:11

Merci pour les rectifications, je suis passé complètement à coté, je n'ai jamais su qu'il quittait les stones accro à l'héro.
Wink

_________________

Oranger Fou !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.guitariste.com/forums/amplification,tout-sur-les-ampl
bloomers
Mega bavard


Nombre de messages : 458
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 03/12/2004

MessageSujet: Re: Mick Taylor, un Guitar- Hero oublié.   Lun 21 Fév à 13:46

bouly a écrit:
Merci pour les rectifications, je suis passé complètement à coté, je n'ai jamais su qu'il quittait les stones accro à l'héro.
Wink

Mick Taylor à tenu bon jusqu'en 1972...ensuite il s'est enfoncé dans l'héroine jusqu'au cou...comme Bobby Keys (sax) et Jimmy Miller (producteur)... Shit

Nick Kent : "Quand je me suis mis à l'heroine, je l'achetais à ces types, Tony et Marty, au Granny Takes a Trip, la boutique ou Keith et Ronnie aussi achetaient leurs vêtements, alors j'ai vu Rose Taylor (femme de Mick Taylor) qui venait là pour se procurer de la dope, Jimmy Page et Keith Richards. C'est comme ça que je les ai réellement connus, non parce que j'étais journaliste, mais parce que je cherchais de l'heroine par la fillière locale" Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blueslegends.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mick Taylor, un Guitar- Hero oublié.   Aujourd'hui à 15:40

Revenir en haut Aller en bas
 
Mick Taylor, un Guitar- Hero oublié.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mick Taylor
» Mick Taylor : Mick Taylor (1979)
» Mick Taylor Band "Little Red Rooster" (2001)
» Mick Taylor
» Free Guitar Hero 6 Track Pack Featuring Muse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Blues et Rock'n'Roll :: Artistes...-
Sauter vers: