AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Damien Lopez, un french gratteux!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bucheron rocker
Giga bavard


Nombre de messages : 929
Localisation : Dans ma chambre
Date d'inscription : 28/11/2004

MessageSujet: Damien Lopez, un french gratteux!!   Mer 30 Mar à 18:16

Né le 16 juin 1983, Damien croise sa première guitare dès l'âge de cinq ans. Une passion qui ne le quitte plus. Dès lors il voyage dans la musique sans frontière. La musique classique lui ouvrira les portes de la rigueur. La musique Sud Américaine les rythmiques envoûtantes. Le flash, le blues, avec Stevie Ray Vaughan, B B King, Eric Clapton et bien sur l'incontournable Jimy Hendrix. Ensuite les textes accolés à la musique : Bob Dylan, Jacques Brel, Léo Ferré. Puis le Jazz par ses études au Conservatoire lui font découvrir Charlie Parker,Thelonious Monk, Charlie Christian, John Coltrane et le grand Wes Montgomery. Avide de nouveaux paysages il découvre Red Hot Chilli Peppers et surtout, une passion sans limite pour Jeff et Tim Buckley.

************************************************************

Son dernier voyage aux USA en juin 2004 lui a permis de trouver dans le fabuleux « Crossroad Festival » à Dallas (TX) une réponse a ses préoccupations secrètes d'artiste musicien :

« Cette communion entre les styles musicaux, les musiciens connus et moins connus, unis pour défendre les valeurs telles que respect et amour, ont permis, l'espace de trois jours, de dessiner de nouvelles lignes sur la toile du langage universel. » Damien Lopez

Sa première scène lui est offerte, à l'age de 15 et demi, par Gerry Joe Weise le 17 Avril 1999 au « Dobro » Najac (12) avec la complicité de Pierre Segond le « sorcier » qui pendant 10 ans à offert dans son café concert des soirées musicales ouverte à tous les styles, « seul la qualité compte ».

Durant l'été 2000, à l'age de 17 ans, il effectue une tournée estival avec « Fender Mobil Jam » comme démonstrateur. L'accueil du publique chaleureux est au rendez-vous. Fender France l'invite au Hard Rock Café à Paris le 30 novembre 2000 pour le faire découvrir.

************************************************************

2001 :
*****


L'année 2001 est pour Damien une « année charnière ». Plusieurs objectifs sont au programme. Tout d'abord il obtient son premier diplôme à « l'école nationale de Jazz » et dans la foulé le Baccalauréat Scientifique.

Le 27 juillet, il donne un concert au Festival de Cognac. Il est cité comme la révélation du Festival. Il y fait des rencontres importantes avec Gaye Adegbalola et Lisa Otey qui donneront naissance à une grande amitié.

Du 15 novembre au 6 décembre il est invité au Texas par Double Trouble à Austin. A cette occasion il rencontre les musiciens importants du Texas et participe à quatre concerts dans deux lieux mythiques le Antones et Joe Generic en compagnie de Tommy Shannon, Chris Layton, Roscoe Beck, Dereck O Brian et Uncle Joe Turner, Riley Osbourne, Barry "Frosty" Smith. Une complicité se crée avec Madame Beverly Howell, « Texas Lady », dévoué corps et âme à la musique.

************************************************************

2002 :
*****


Sur les conseils de Tommy Shannon il s'entoure d'une section rythmique. Avec Jean-Michel Fabregas à la batterie et Jérôme Krakowski à la basse les premières compositions de Damien mûrissent et prennent place dans le répertoire distillé dans les clubs durant l'année.

Le 24 janvier, il est invité au Jam, à Montpellier, pour un concert de jazz en solo. Le célèbre club de jazz tremble sous deux morceaux extérieurs au jazz, « Little Wing» (J Hendrix) et une improvisation sur un shuffle Texan nommé « Texas Dream »

Le 5 avril , Damien obtient un nouveau diplôme de jazz de fin de 2ème cycle avec mention très bien et les félicitations du jury venant couronner une nouvelle année d'étude.

Le 26 juillet, une rencontre avec Jimmie Vaughan est organisée au festival de blues de Cognac.

Le 21 septembre, Damien est intégré au label de Fender avec notament la mise en ligne de vidéos sur le site de Fender France : ici.

Le 14 décembre l'enregistrement du concert au « Bolegason » à Castre (81) a donné naissance à un double Cd qui sera salué par la presse (Guitarist, Guitar Part, Blues Magazine, Crossroads, Blues & co, …)

Les 16, 17 et 18 décembre, Damien se produit au House Of Live pour ses premiers concerts parisiens. Deux invités prestigieux Van Wilk et Mauro Serry viennent se joindre à lui sur scène.

************************************************************

2003 :
*****


Le travail de maîtrise de la scène se poursuit avec quatre moments importants, la première partie de Neal Cazal au « Cri'Art » à Auch et deux concerts en tête d'affiche au « Théâtre Arc en Ciel » à Liévin 62 et au « Cabaret Sauvage » à Paris en compagnie de Tino Gonzales et un concert à Paris à « l'Espace Blues »

************************************************************

2004 :
*****


L'année est consacrée au travail du chant et à la préparation de son premier Album Studio coproduit par Michel Françoise « 3 Label » et « Texas Dream » avec la complicité de deux musiciens de grande valeur Bernard Paganotti (Basse) et Antoine Paganotti (batterie). Mr Francis Cabrel ouvre les portes de son studio pour l'enregistrement, studio où le CD « les Beaux Dégâts » a vu le jour.

Le New Morning à Paris lui ouvre ses portes pour un concert avec deux invités Français prestigieux Karim Albert Kook et Jean Louis Majhun

De retour au Texas, il joue en concert au Antones à Austin en compagnie de Roscoe Beck (basse), Riley Osbourne – (clavier), Derek O'Brien (guitare), Mike Cross (chant), Barry "Frosty" Smith (batterie).

Durant cette année, Damien poursuit aussi ses études de Jazz et a obtenue le diplôme à l'Ecole Nationale de Jazz avec la « Médaille d'or Midi Pyrénées ».

************************************************************

Un interwiew du jeune prodige:

Jocelyn Richez: j'aimerais savoir comment tu as été amené à aller à Austin, au Texas ?

Damien Lopez: j'avais enregistré une démo avec le groupe que j'avais à l'époque, on reprenait essentiellement du Jimi Hendrix et du Stevie Ray Vaughan. A cette époque là, SRV était vraiment mon influence majeure, je l'ai bossé jusqu'à l'imiter, carrément !!! Mon père a trouvé sur internet l'adresse de Tommy Shannon, le bassiste de Double Trouble, le groupe de SRV. Il a lui a envoyé la démo à tout hasard, juste pour lui dire qu'en France, il y avait des gens qui jouaient et appréciaient la musique de SRV et le blues en général. Et en fait, il a répondu en disant qu'à certains moments, il avait eu l'impression d'écouter SRV, ça l'avait bouleversé et perturbé. Il ajoutait que si j'avais l'occasion d'aller aux Etats Unis, qu'il fallait que j'aille le voir, qu'il avait envie de me rencontrer.

JR: évidemment, tu ne t'attendais pas à une telle réaction ?

DL: non, pas du tout. Honnêtement, c'était juste pour dire, qu'il y avait des gens dans le monde entier qui continuaient à essayer de faire vivre la mémoire de SRV.

JR: donc, tu es parti là bas; ça s'est fait combien de temps après ce courrier ? Il a fallu combien de temps pour organiser le voyage ?

DL: ça a été le travail d'un an; d'abord pour que j'avais un certain nombre de choses à perfectionner à commencer par mon anglais.

JR: tu y es allé tout seul avec ton père ?

DL: Oui. On y allé pour prendre des contacts, pour essayer de comprendre l'univers là bas, pour apprendre des choses aussi au niveau musical.

JR: tu y es resté combien de temps ?

DL: on est resté trois semaines.

JR: uniquement à Austin où as tu voyagé un peu ?

DL: On a bougé entre Austin et Dallas. Ce n'était pas évident car ils n'étaient pas disponibles tout le temps et on essayait de choper les moments où ils étaient disponibles, je parle des musiciens qu'il y avait là bas en particulier Tommy Shannon bien sûr, même des producteurs etc... On s'est fait un emploi du temps et on ne pouvait pas trop s'éloigner du point focal.

JR: c'était Tommy Shannon qui avait fait l'emploi du temps ou c'était toi et ton père ?

DL: oui, c'est sûr, il nous a pas mal guidé

JR: vous logiez chez lui ou à l'hôtel ?

DL: on était à l'hôtel mais il nous invitait régulièrement, il nous téléphonait. C'est lui qui nous a permis de rencontrer des gens, qui nous a montré les endroits, qui nous indiquait ce qu'il fallait voir et entendre

JR: il t'a fait découvrir beaucoup d'endroits ?

DL: oui, j'ai vu beaucoup d'endroit, c'était fabuleux. En fait, si on est resté essentiellement à Austin, c'est parce que dans la région, c'est l'endroit qui bouge, c'est là où il y a un grand brassage musical, où il y a des clubs, des magasins de guitares, de fringues, c'est la "capitale" du blues Texan.

JR: tu as ramené des souvenirs de là bas, une guitare, un chapeau, de santiags ?

DL: oui, on a ramené des trucs; mon père en particulier cherchait des santiags parce qu'il adore ça mais il n'en a pas trouvé qui lui plaisaient, c'est paradoxal parce c'est normalement l'endroit idéal pour en trouver ! On était tout les deux émerveillés car on a énormément de préjugés sur le Texas, on pense généralement que ce sont des cow boys, des rustres etc et finalement on a découvert un accueil fabuleux, des gens adorables; bon je ne peux pas trop généraliser non plus car je n'ai fréquenté que le milieu des musiciens.

JR: tu as joué dans quels endroits, dans quels clubs ?

DL: j'ai joué au Antone's, ça c'est vraiment magique ! j'y ai joué deux fois, avec Tommy Shannon, Frosty Adams -c'est un batteur- et j'ai aussi joué avec Roscoe Beck qui jouait avec Robben Ford, ça, c'était un grand moment, c'est vraiment une grosse pointure.
Ensuite j'ai joué au "Joe's generic", c'est vraiment un rade tout pourri, naze, tout crasseux, tout poisseux mais c'est là que tout le monde passe et c'est là que j'ai rencontré Uncle John Turner, l'ancien batteur de Johnny Winter, celui qui joue sur Third Degree. Donc là, j'ai joué avec lui et c'est aussi la seule fois où j'ai joué avec Chris Layton.

JR: donc, ce soir là, tu as joué avec Double Trouble en entier ?

DL: oui, j'ai été accompagné par Double Trouble !

JR: c'était pour un morceau ou pour un concert entier ?

DL: non, on a joué un peu en fin de soirée quand il y a les boeufs. On s'était dit qu'on allait joué tel morceau et finalement, ils sont restés et on a joué quelques morceaux.

JR: tu as joué avec le fils de Jimmy Vaughan ?

DL: oui, j'ai eu la chance de le rencontrer, de pouvoir discuter, mais je n'ai pas eu l'occasion de jouer avec lui car c'était une soirée un peu privée.

JR: il est guitariste comme son père ?

DL: oui, il est guitariste et chanteur. En fait, il ne joue pas vraiment du blues, il fait surtout de la soul.

JR: il a le même âge que toi ?

DL: non, il est plus âgé, il doit avoir 3 ou 4 ans de plus que moi.

JR: tu as aussi joué avec Derek O' Brien ?

DL: oui au Antone's; il joue un blues vachement teinté de jazz. Quand j'ai joué avec lui, on a surtout fait du jazz.

JR: tu as pu discuter avec ces gars là ?

DL: oui et c'est là où j'ai appris le plus de choses vis à vis du métier, de la musique en elle même car ce sont des gars qui ont beaucoup d'expériences et qui tournent beaucoup. Ils sont dans une sorte de cercle relationnel où les gens se connaissent, ce qui leur permet de tourner; ils téléphonent, et ils s'organisent des tournées tout autour des Etats Unis.


************************************************************

Allez zou, on envoit les photos:













C fini

Mr.Red Wink Mr. Green


Dernière édition par le Mer 30 Mar à 18:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Penta Tonique
Mega bavard


Nombre de messages : 474
Date d'inscription : 02/12/2004

MessageSujet: Re: Damien Lopez, un french gratteux!!   Mer 30 Mar à 19:40

son site est pas mal fait non plus , j'ai eu l'occasion de le visiter, allez donc jeter un coup d'oeil, en tout cas , bucheron, bon travail!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MisterClean



Nombre de messages : 2530
Localisation : Austin Texas!!!
Date d'inscription : 28/11/2004

MessageSujet: Re: Damien Lopez, un french gratteux!!   Mer 30 Mar à 21:49

La classe,jouer au Texas,avec Shannon..........j'en reve.... Razz Razz

_________________
Jouer du blues,ouai,tout est dans les doigts........

http://www.chicken-bone.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chicken-bone.fr
Pepete



Nombre de messages : 2799
Age : 29
Localisation : Moon
Date d'inscription : 27/11/2004

MessageSujet: Re: Damien Lopez, un french gratteux!!   Mer 30 Mar à 21:51

A noter les quelques videos et extrait audio assez . . . enorme Cool

http://www.damien-lopez.com/fr/videos.php

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fildouce
Giga bavard


Nombre de messages : 774
Date d'inscription : 16/12/2004

MessageSujet: Re: Damien Lopez, un french gratteux!!   Jeu 31 Mar à 11:03

c'est clair c'est pas novateur mais c'est tres tres bien fait en plus son site est tres bien fait !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bullfrog
Supra bavard


Nombre de messages : 253
Date d'inscription : 30/11/2004

MessageSujet: Re: Damien Lopez, un french gratteux!!   Dim 3 Avr à 18:56

putain chitlins con carn quel massacre.... bon dieu, ferais bien d'écouter l'original de kenny burrell. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Damien Lopez, un french gratteux!!   Aujourd'hui à 15:41

Revenir en haut Aller en bas
 
Damien Lopez, un french gratteux!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Damien Top
» recherche gratteux et/ou batteur
» Damien Rice
» Saint Damien
» Le pocket pod ( sujet pour les gratteux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Blues et Rock'n'Roll :: Artistes...-
Sauter vers: